Talents d’ici : Bijan Bolouri - Entrepreneur d’ici

Dans cette série, notre collaboratrice Carolyne Brown part à la rencontre des Talents d’ici, nos commerçants phares qui prennent place au cœur d’Alexis Nihon. Partage, sincérité et proximité sont des mots qui résument ces entrevues. On vous invite à entrer dans leurs univers et découvrir l’humain qui se cache derrière chacun d’entre eux.


Rencontre avec Bijan Bolouri, Cofondateur de b.cycle

Comment êtes-vous devenu entrepreneur ?

Je n’ai jamais pensé que j’allais devenir un entrepreneur. Mon père a toujours travaillé pour de grandes entreprises et je voulais suivre ses traces. J’ai commencé à m’intéresser au fitness quand j’étais à l’université et ça a vraiment changé ma vie. Un de mes amis m’avait demandé de courir un marathon avec lui et j’ai dit non. Quand je l’ai revu, il m’a dit qu’il avait couru 7 km. Je suis rentré chez moi et j’ai couru 7 km. La fois suivante, il m’a dit qu’il avait couru 10 km. J’ai fait la même chose. Cette compétition amicale a duré tout l’été, tellement qu’à un point, je courais tout le temps. J’ai finalement couru mon premier marathon et j’étais vraiment fier de moi. Au début, je détestais courir, mais après le marathon, courir était devenu beaucoup plus amusant. Mon objectif était de participer à un deuxième marathon. Pour moi, ce n’était plus une corvée, c’était un plaisir. Cette expérience m’a fait réaliser que les gens détestent le fitness parce qu’ils ne sont pas bons dans ce domaine. Je voulais créer une expérience amusante accessible à tous et c’est comme ça que l’idée de b.cycle est née.

Qu’est-ce qui vous distingue, votre marque de commerce?

La variété de nos services : nous proposons un suivi des performances pour que nos clients puissent s’améliorer. Nous offrons également un programme corporel pour travailler les autres parties du corps. Ce qui nous démarque en fitness, c’est qu’on pense d’abord et avant tout à comment rendre l’expérience encore plus divertissante. Nous voulons que tous nos clients se sentent bien et soient fiers lorsqu’ils font un de nos cours.


Quel est le plus gros défi que vous ayez rencontré dans votre carrière d’entrepreneur ?

La pandémie de COVID-19, c’était vraiment difficile. Beaucoup d’entreprises n’ont pas survécu. Chez b.cycle, nous avons eu beaucoup de chance, car nous avions eu du succès juste avant le début de la pandémie. Malheureusement, nos espaces ont été fermés pendant plusieurs mois. J’avais 8 employés et notre budget est tombé à zéro. On n’a pas eu le choix de se réinventer. J’ai pris un prêt à la banque et j’ai acheté des vélos pour les louer à nos clients à la maison. En parallèle, on a commencé à proposer des cours sur Instagram. Nous avons été les premiers à Montréal à lancer une plateforme en ligne. À travers cette situation, nous avons bâti une grande communauté.


Quel est le plus grand apprentissage que l’entrepreneuriat vous ait apporté ?

Mon plus grand apprentissage : la simplicité. Si vous voulez vraiment bien faire quelque chose, faites seulement cette chose, c’est très puissant. Il est aussi important de toujours se rappeler pourquoi vous faites ce que vous faites.

Qu’est-ce qui vous garde encore passionné?

De voir des gens qui travaillent 60 heures par semaine, comme des avocats, des comptables, des danseurs, etc., qui viennent encore à mes cours. J’adore mon équipe de direction. Nous travaillons à créer un lieu de travail merveilleux pour tous nos employés.

Quel conseil donneriez-vous à un futur entrepreneur ?

Lorsqu’on devient entrepreneur, on se sent un peu comme un imposteur. Discutez avec les gens et s’ils disent que vos idées sont horribles, ne soyez pas sur la défensive. Lorsqu’une personne vous donne un conseil, recevez-le et soyez ouvert d’esprit. Ne laissez pas vos insécurités prendre toute la place. Soyez humble et prenez le temps de prendre des décisions.

Que voulez-vous que les gens connaissent (retiennent) de votre entreprise ?

La grande majorité des gens nous disent : « Wow, c’était tellement amusant! ». Ils sont surpris de constater que ce n’était pas ce à quoi ils s’attendaient. Nos clients se sentent tellement bien quand ils viennent ici. Nous offrons beaucoup de services comme les chaussures de spin, des vélos adaptés, etc.


Quels sont vos produits les plus populaires ?

Notre espace à Alexis Nihon est achalandé puisque nous avons eu la chance de négocier une entente de stationnement gratuit pour tous nos clients. La commodité est une raison principale pourquoi les gens choisissent cet endroit. Nos cours les plus populaires sont surtout l’après-midi ou après le travail.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour l’avenir ?

De ne plus être fermé. La fermeture et la réouverture ont été très difficiles. Si nous pouvons rester ouverts, je sais que tout va bien aller. Nous travaillons sur plusieurs beaux projets, mais notre objectif est d’abord de bâtir une fondation solide pour b.cycle.